AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Eterna, le souffle Maudit.

Aller en bas 
AuteurMessage
Odd

avatar

Messages : 81
Date d'inscription : 24/11/2008
Age : 25

Feuille de personnage
PV:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Eterna, le souffle Maudit.   Lun 6 Avr - 22:37

Bon comme vous pouvez le constater, je viens de nouveau d'écrire une nouvelle fic. J'espère que cela vous plaira car je me suis donné du mal. J'attends vos com's comme d'habitude !

Prologue de la destruction :

2008, la fin de l'année. Une jeune fille regardait la télévision avec ses parents dans un appartement modeste. Quelques meubles un peu partout et une vieille télévision couleur sur un meuble qui ne semblait pas supporter le poids de cette grosse machine. Les murs étaient décorés à l'aide de vieilles photos et un vieux tableau qui désignait une guerre imaginaire. C'était la maison de Tenja, un prénom lointain qui signifie Apocalypse dans un langue antique. Elle fixait la Tour Eiffel qui était illuminée à l'écran avec une indifférence totale. Ses parents semblaient joyeux de passer en 2009 mais pour elle, ce n'est qu'un jour comme les autres. Mais le 1er Janvier 2009 anonçait la destruction du monde tel que les gens de cette époque le connaissait.
Tenja se réveilla le lendemain dans son lit, un matelas assez dur sur un sommier tout aussi confortable. Il fallait faire avec la pauvreté de sa famille, elle avait 15 ans, elle n'était plus une enfant incapable de comprendre les problèmes d'argent. Elle quitta sa chambre, petite pièce avec une unique fenêtre qui donnait sur un jardin et une armoire où se trouvait tous les objets qui lui appartenait. Elle prit une douche dans un baignoire de fortune et s'habilla avec un chemise et un jean taille basse. Et oui, les filles s'habillent en garçon en 2009. Elle avait du temps pour elle car on était dimanche et la jeune fille n'avait pas cours.
Elle descendit dans le jardin de la maison et s'étendit sur l'herbe dans l'ombre d'un grand chêne millénaire. C'était l'un des ses rares moments de détente et Tenja avait appris à en profiter pleinement. Seulement aujourd'hui rien n'allait se passer comme prévu pour la jeune fille. Le garçon des voisins, un petit plaisantin qui détestait Tenja depuis que cette dernière été venue s'installer dans le quartien, s'approcha de la jeune fille et s'adressa à elle :

- Alors, la bonne à rien ! Tu es seule comme c'est dommage ! Moi je vais chez mon ami, il vient d'avoir un jeu super sur sa console ! Mais tu es tellement pauvre que tu ne dois pas savoir ce qu'est une console ! dit le jeune garçon dans un ton moqueur.

Tenja était une fille calme mais elle détestait se faire importuner de la sorte. Elle se leva et partit faire un tour dans le centre-ville tout en bousculant le garçon qui tomba sur le bitume.
La ville où Tenja vivait était en bordure de la mégapôlemais à l'extérieur de la banlieue parisienne. Elle se sentait être en pleine campagne car le paysage de la ville était clairement rural. En effet, cette ville ne cherchait pas à se développer.
Après avoir marché sans but précis dans les rues, laissant ces jambes la guider. Elle se retrouva dans un champ qu'elle connaissait bien et enjamba la barrière. Mais manque de chance, elle se prit le pied dans une poutre en bois et s'écroula tête la première dans la terre. Elle remarqua alors une étrange bague qui était coincé entre deux brindilles. Si Tenja n'était pas tombé, elle ne l'aurait jamais remarqué. Elle la récupéra et la scruta attentivement. C'était une bague en argent assertie d'une pierre verte très brillante. L'adolescente se permit de mettre la bague à son doigt et cette dernière s'y logea facilement. On aurait pu penser que la bague lui était destiné tellement elle était sur mesure.
Tenja se releva et vit que la pierre couleur émeraude brillait au soleil qui était haut dans le ciel. Elle continua à courir dans le champ vers un grenier (lieu où on entrepose le grain, pas la plus haute pièce d'une maison) qui était constuit autour des ses immenses champs de maïs. Plus on se rapprochait de la bâtisse, plus on remarquait les fissures et la dureté du temps qui avait frappé les lieux.
La jeune fille entra dans le bâtiment et vit un étrange spectacle. Son ami, l'agriculteur, qui d'habitude utilisait sa moissoneuse pour récupérer les épis de blés à cette époque de l'année, était encore à l'intérieur de la maison. Il était assis sur le sol, les yeux fermés, dans un carré tracé à la craie avec des symboles qui illustraient les côtés de cet étrange quadrilatère. Il y avait quelques bougies allumés, une pour chaque sommet du carré. L'homme était torse nu, vétu d'un simple pantalon de toile et des chaussures qui semblaient avoir été utilisé par trois générations différentes, semblait loin du monde, perdu entre l'ailleurs et l'infini. L'agriculteur avait la quarantaine selon Tenja mais il semblait beaucoup plus jeune lorsqu'elle le regardait actuellement. Toujours les yeux fermés et de dos à Tenja, il se mit à parler :

- Alors, le moment est venu !! Tenja, tu... , il prit une profonde inspiration pour se ressaisir mais la crainte se sentait dans sa voix, tu...es le Signe !! Tu es l'Anonciatrice ! Je ne peux pas laisser ce monde mourrir à nouveau, puis plus faiblement, je suis désolé, Tenja !!!

- Qu'est ce que tu racontes ? Marcus, explique-moi !!! C'est quoi cette histoire de Signes et Anonciatrices ?

Sans répondre, il se releva comme si l'air avait soulevé l'homme pour le relever. Les bougies s'étaient éteintes alors qu'il n'y avait pas un souffle de vent dans la grange. Il leva la main et un cube apparut dans la main de Marcus. Il le lança vers Tenja et il explosa au contact de la jeune fille. Elle s'écroula sur le sol, inconsciente mais son esprit semblait encore dérivé dans le grenier. Elle sentit une chaleur anormale et vit alors l'esprit de Marcus lui transmettre des mots. Elle comprenait ce qu'il disait et arrivait à communiquer sans pourtant lui parler réelement.

- Tenja, la bague que tu portes est très dangereuse, elle apporte la preuve que tu possèdes le Signe ! Tu dois accomplir ta destinée pour que les Xorfs perdurent dans notre monde. Je compte sur toi, je peux répondre que à quelques unes de tes question, mon temps est compté maintenant que tu t'es éveillé à la " réalité ".

- Je ne comprends rien du tout !! D'abord comment peut-on parler sans émettre de sons ? De plus j'ai l'impression que mon esprit a été dissocié de mon corps comme si j'étais...morte !

- Je t'explique, répondit l'esprit de Marcus, en fait j'ai lancé un sort de distortion sur toi, cela a provoqué une brève séparation entre le corps et l'esprit que j'ai piégé dans cette pièce grâce à un rituel puissant. Ne t'inquiètes pas, ton esprit réintrégrera ton corps lorsque le sort sera brisé.

- Je comprends de moins en moins ton charabia !! Et tu dis que je possède le Signe ! Qu'est-ce que cela signifie ?

- J'ai encore le temps de t'expliquer cela, je pense. Vois-tu la bague que tu portes à ton index ? Une vieille prophétie raconte qu'une jeune fille portera cette bague et elle réanimera un fléau passé qui détruira le monde mais elle seule, pourra le sauver, détruire le monde pour le faire renaître ! Tu es cette fille, tu es l'Anonciatrice et tu dois possèder le Signe !

- Et qui sont les Xorfs ? Je n'ai rien compris de ce que tu as dis à propos de cela ? Marcus ? Marcus !!

- Je ne peux plus te répondre, mon temps est enfin venu !! J'ai vécu plusieurs siècles pour révéler ce que je devais dire à l'Anonciatrice ! Sache que je me nomme en réalité, Marp. A bientôt, Tenja !

La présence de Marcus ou Marp avait disparu et l'instant d'après, Tenja se réveilla dans la grange. Elle avait sûrement rêvé et le cauchemar était fini maintenant. Malheureusement, elle vit le corps de l'agriculteur vieillir peu à peu jusqu'à partir en poussière. L'instant d'après, la pile de grain qui recouvrait une partie considérable de la pièce disparut comme par enchantement pour révéler une trappe qui semblait bien plus ancienne que le grenier ou les monuments de la région. Elle comprit que son cauchemar était bien réel et même qu'il ne venait que de commencer.
D'un pas incertain, elle avança vers la trappe qui refusa de s'ouvrir lorsque Tenja posa sa main sur la poignée de fer. Au bout de quelques minutes, elle s'assied sur le sol, visiblement déçu qu'il ne se passait rien. Lorsque la pierre verte se refléta sur la trappe, d'étranges symboles se dessinèrent sur la trappe de bois. Un rayon touchant un astre, il sembalit iradier puis s'ouvrir en laissant une trainée sombre. Les symboles n'aidaient pas Tenja puis la bague toucha un rayon de soleil qui se fragmenta en une dizaine de lumières vertes en passant dans l'émeraude. Instinctivement, elle plaça les rayons sur la trappe et les symboles s'illuminèrent puis la trappe disparut laissant place à un large tunnel.
Tenja ne savait pas pourquoi elle agissait ainsi, pour respecter l'agriculteur ou satisfaire la curiosité qui montait en elle ? Peut-être les deux, mais c'est d'un pas incertain qu'elle s'engouffra dans le tunnel taillé dans la roche. Les contours de la grotte étaient pas naturels mais les entailles et les formes des parois ne pouvaient pas être formés par l'action de l'Homme. Le conduit semblait s'enfoncer de plus en plus dans les profondeurs de la Terre jusqu'à ce que le sentier prit une inclinaison de plus en plus horizontale.
Elle arriva vers une stèle avec une sphère noire qui était posée sur un étrange piédestal. Une plaque était placé près de la sphère et Tenja remarqua que les inscriptions lui étaient inconnues mais elle les lues à haute voix sans aucun problème.

" Toi, l'Anonciatrice qui va devoir accomplir ta destinée. Sache que le monde est fragile et a besoin de ton aide ! Il faut libérer le fléau sur le monde pour mieux le sauver ensuite. Mais le processus sera lancé et seul, le Signe peut l'arrêter. Un choix s'impose à toi, soit activer la Sphère maudite, soit retourner d'où tu viens et laisser le monde se détruire. Mais sache que si tu actives la stèle, tu ne seras plus qu'une Ombre de ce monde corrompu. Le Gardien a confiance en toi, alors accomplis ton destin ou meurs. Le Signe est en toi, tu dois écouter sa voix pour mener à bien cette quête. Mais tu ne seras pas seule pour réussir... "

Tenja prit peur et commença à faire demi-tour mais ses jambes refusaient de bouger. La bague s'était mis à rayonner d'une couleur verte éclatante et la jeune fille tourna la lumière vers la sphère. Elle devait accomplir son destin, une raison inconnue l'avait poussé à faire ce qu'elle venait de faire. La Sphère s'ouvrit et une fumée noire sortit de cette dernière recouvrant le sol. Tenja tomba au sol puis disparut comme si un sort avait été jeté sur elle. L'étrange fumée monta jusqu'au ciel et le monde devint noir, les gens semblaient subir une tranformation inconnue. Les maisons furent transformées par ce fléau qui gagnait en puissance. Le Soleil prit alors une couleur grise et éclaira le monde de cette couleur.
Eterna avait envahi le monde, tel était le nom de ce fléau maudit.
Mais tout n'etait pas perdu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyxio

avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 29/12/2008

Feuille de personnage
PV:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Eterna, le souffle Maudit.   Lun 6 Avr - 22:51

Joli prologue :p

Les gens qui se transforme...j'me demande ce que ça va donner.

Vivement la suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Eterna, le souffle Maudit.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un souffle dans la neige... [Syndrell, Snow]
» Quand le vent souffle, la tempête se déchaîne
» Port-Salut, un vent d’espoir souffle
» Île au crane + Maudit Graal
» Un souffle de luxure [Hans]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Avant de commencer :: Fic Art-
Sauter vers: